AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Deux pour un (YAOI) [Jadis "La vie au lycée"]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Larme
Romancière
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 25
Localisation : Bah... Ici !
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Deux pour un (YAOI) [Jadis "La vie au lycée"]   Mar 5 Juin - 19:18

T_T

j'veux savoir la suite >.<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://graph-fics.forumactif.com
Inki Inochi
Romancière
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 26
Localisation : Fessier installé, plume entre les doigts !
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Deux pour un (YAOI) [Jadis "La vie au lycée"]   Ven 8 Juin - 12:39

Chapitre XXIV



Arrivé à son lieu de travail, Alexandre se dirigeait directement vers le comptoir. Mais un poids sur son dos l’empêchait presque de respirer.

- BOUH !

Il se retourna et vit Seiishi, tout sourire. Il était heureux de le revoir, vraiment heureux. Là, il ne regrettait pas d’avoir remballer Jeremy. Il ne ferait plus jamais la bêtise de le tromper, plus jamais.

Alexandre lui prit la main et l’emmenait derrière le snack, où il se changeait.

- Tu m’as manqué… Souriait le japonais. Il continua avant qu’Alex ne réponde : J’ai rêvé de toi toute la nuit, je te voulais à mes côtés, je te voulais exagérément… J’ai même du prendre une douche froide !

Alex riait franchement, ce soudain comportement lui plaisait énormément, il aimait être privilégié…

- Et moi, je t’ai manqué ?

A cette question, Alexandre changeait d’attitude du tout au tout. Il venait de se rappeler que lui et Jeremy allaient… Allaient faire l’erreur de sa vie !

Mais Alex se rattrapait bien vite en le serrant dans ses bras, et le couvrant de baiser :

- Evidemment ! Et d’ailleurs, je t’ai envoyé un message, pourquoi n’es-tu pas venu me chercher en cours ?!
- Ha, ça… Hé bien je voulais, mais en chemin j’ai rencontré ce satané Jeremy, et je voulais pas avoir à faire à ce con ! J’me demande d’ailleurs où il est allé… Hein mais qu’est-ce que je dis ?! On s’en fout !

Alexandre souriait et se mit à mettre son uniforme. Seiishi, lui, le regardait. Et malgré qu’il se montrait heureux et souriant, il était inquiet. Une question lui tiraillait l’esprit, mais n’osait pas la poser. Finalement, si Alex le prendrait mal, ça voudrait dire quelque chose…

- Dis… Alex.. Hum… hier soir, tu.. T’as fait quoi.. ?
- Ha, hé bien j’ai regardé un film d’horreur avec Fabian, Jeffrey et Jeremy, Sourit Alex.

Seiishi semblait soulagé, tandis qu’une fois la tête tournée, Alex avait les larmes aux yeux. Il s’empêchait de renifler, car Seiishi n’était pas con, il se douterait de toute façon bien vite de quelque chose… Si quelque chose il y avait !

Alexandre s’était bien résigné à ne plus squatter Jeremy.

Quel démon, ce type là… Le regard qu’il a, je fonds complètement…

Alex secouait la tête et se reprenait. « Arrêter de penser ça. Surtout en la présence de Seiishi ! »

- ALEX ! VIENS, Y A DES CLIENTS !

Heureusement que le patron était là… Il finit de mettre ses propres vêtements dans son casier et se tournait vers Seiishi :

- Mon beau, le travail m’appelle !
- Ouais… On se voit, après ?
- Bien sûr !
- Je… J’aurais un truc important à faire.. Avec toi…
- Ouais, ok ! Sourit Alex, qui était pressé de savoir quoi.

Mais il ne posa pas la question malgré sa curiosité, et partit au pas de course.

Pff… Il ne me demande même pas ce que je veux faire avec lui… Quel idiot… En plus il attend que ça…


Seiishi s’était carrément sacrifié. Il avait attendu jusqu’à 19h00 Alexandre. A vrai dire, pas que pour lui. Mais pour Jeremy aussi. Et il était assez content que celui-ci ne soit pas venu, il ne l’aurait pas supporté.

Il était en train de boire un Fanta quand Alexandre s’approchait de lui, habillé et tout souriant :

- J’ai fini Seiishi, on peut y aller !

Ils sortirent, clamant un « A demain » au patron.

- Tu t’es pas trop ennuyé ? T’es quand même resté longtemps à m’attendre…
- Non, je t’ai regardé faire, je ne m’en suis pas lassé. Et j’ai réfléchis, Répondit Seiishi en entremêlant ses doigts à ceux d’Alex.

Alexandre, qui resserrait l’étreinte, sentit son cœur se réchauffer. Il n’avait pas eu le temps de penser à ce truc important.

A milieu d’un trottoir, le couple s’arrêtait.

- Alex, je… Je suis tout à fait près pour… Pour qu’on fasse l’amour…

Alexandre ne put s’empêcher de mordre sa lèvre. Il n’arrivait toujours pas à y croire. Mais il ne dit rien et laissait Seiishi continuer.

- Tu vois, je… J’aurais du me rendre compte bien plus tôt que… Que je te désirais vraiment…

Le japonais ne rajoutait plus rien, il n’osait pas. Au début, il s’était attendu à ce qu’Alexandre lui saute au cou. Il s’était trompé. Il n’osait même plus le regarder, de peur qu’il le prenne pour un con.

Oh, et puis, pourquoi le prendrait-il pour un con ? Ils étaient ensemble, logique qu’ils se désirent !

Il relevait lentement la tête, et… Vit Alex qui pleurait. Des larmes de joie, sans doute, car il riait en même temps.

Quelle belle vue pour Seiishi, qui avait craint le pire.

- Oui, oui, oui et oui !

Le japonais explosait de rire et prit Alexandre dans ces bras :

- C’est pas comme si je te demandais en mariage, hein !
- Si !! Je t’aime, Seiishi, vraiment, je t’aime !

L’asiatique prit la bouche d’Alexandre et l’embrassait tendrement, lui caressant chaque parcelle de peau découverte.

- Alors… Tu veux que…
- Chez Fab’ !

Seiishi parut un peu mécontent sur les bords. Mais plus réfléchissait, plus il se disait que c’était tant mieux. Il pourrait aussi rendre jaloux Jeremy. Oui, oui, bonne idée ! Chez Fabian, c’était le meilleur endroit !

Ils se reprirent les mains et marchaient en direction du petit appartement.

- Promets-moi que demain tu viens en cours !
- Non, Alex.

Alexandre fit la moue, vraiment déçu.

- Mais tu sais, ils n’ont pas l’air choqué… Ils en riaient, même !
- Justement, Alex. Ils en riaient ! Et y a encore André et Michel. Je ne sais même pas si ils sont toujours Ok avec moi… J’en sais rien et ça m’agace !
- Bah ce sera une occasion de savoir ! Pitié, Seiishi ! Viens avec moi demain !
- J’ai dit non, arrête de faire le gamin.

Là, Alexandre était vraiment déçu. Et ce n’était pas lui qui faisait le gamin ! C’était stupide de sécher les cours pour une si bête histoire. Et puis Sasha est contente que Seiishi ne vienne pas, c’était son plan qui fonctionnait, et il n’admettait pas qu’elle soit heureuse.

Mais Alexandre connaissait Seiishi. Il savait que ce n’était qu’en le rendant jaloux que ça marcherait.

- Seiishi… Sinon y a Jeremy qui va venir me chercher après les cours ! Tu voudrais ça, toi ? Il n’arrête pas de me coller !
- QUOI ? Ce con te colle ?! Non mais c’est pas vrai, tu vas voir que je vais venir !

Alors que le japonais fulminait encore et encore, Alexandre riait aux éclats, même si il n’était pas trop fier de lui.

Ils arrivaient à la porte.

Chaque seconde qui passait les excitait, car ils savaient ce qu’ils allaient faire, ce qui allait se passer… Ils allaient se donner l’un à l’autre, une fusion que chacun espéraient être parfaite.

A vrai dire, Seiishi n’était pas du tout près. C’était pour lui et Alex qu’il le ferait. Evidemment qu’il désirait Alexandre, c’était juste l’acte qui le terrifiait. Il avait peur d’avoir mal, même s’il savait que ça ne durerait qu’un court instant.

En plus de ne pas s’accepter, il allait devoir peut-être simuler.

Putain… J’aurais jamais du lui proposer ça… Rien que l’idée de.. Ah…

Mais ceci n’empêchait pas cela !

Seiishi ne voulait pas qu’Alexandre aille voir ailleurs. En conséquent, Jeremy…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://megalomanarchyfic.over-blog.com
Inki Inochi
Romancière
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 26
Localisation : Fessier installé, plume entre les doigts !
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Deux pour un (YAOI) [Jadis "La vie au lycée"]   Ven 8 Juin - 12:40

Chapitre XXV




Entrant dans l’appartement, ils traversèrent le salon tout en se couvrant de baiser. Quand Alexandre remarquait Jeremy sur le canapé, les regarder avec une lueur de tristesse dans les yeux, il perdit tout assurance.

Seiishi le remarquait et rouvrait les yeux pour constater qu’Alex fixait bizarrement Jeremy. Alors que le japonais se tournait pour faire la leçon à Jerem, celui-ci reprit son air moqueur et se levait en se dirigeant vers la cuisine :

- N’oubliez pas qu’aujourd’hui y à la soirée au bois, alors préparez-vous, Fab et Jeff vont bientôt venir.

A ces mots, Seiishi baissait la tête et posait son front sur l’épaule d’Alex.

- Oh.. Seiishi, je… On a complètement oublié la soirée… Mais on a le temps je pense…

Enervé, Seiishi lâchait Alexandre et s’affalait sur le canapé.

- Non, c’est bon ! Ce mec m’a coupé l’envie ! Quel enculé, j’te jure ! Je le déteste !

Alexandre s’assit aux côtés du japonais et lui caressait la joue :

- Seiishi… Dois-je comprendre que tu as peur de la rivalité ? Riait-il.

L’asiatique le regardait, effaré.

- Hein ? Non voyons ! La rivalité c’est si il y aurait quelque chose entre vous, et ce n’est pas le cas ! Et je n’ai pas peur de ce couillon !

Jeremy entrait dans le salon.

- Ce couillon ? J’ai connu des surnoms meilleurs…

Il s’assit en face du couple, une petite table en bois les séparant.

- On s’en fou de tes surnoms ! S’énervait encore plus Seiishi.

Mais Jeremy l’ignorait totalement :

- Vous savez, les surnoms genre… « Le bon coup », « Chaud lapin »,…

Alexandre ne pu s’empêcher d’échapper un rire amusé. Il prit le coussin en main et pliait ses genoux, il sentait qu’il allait assister à un spectacle inoubliable… Manquait plus que les pops corn.

- C’est ça Jeremy, tu ne penses qu’au cul, c’est pas ça qui attire les gens ! Se défendait l’asiatique.

Jeremy s’allongeait et répliqua à son tour :

- C’est ça, et tu savais qu’un blocage sexuel c’était pareil ? Ca n’attire pas les gens non plus…

Alexandre commençait à se sentir mal à l’aise. Il voyait très bien où voulait en venir Jeremy, et cette discussion commençait à ne plus autant lui plaire…

Jeremy renfonçait la plaie :

- … Et après, on va voir ailleurs !

Il riait tout seul alors que Seiishi, lui, ne bougeait plus. Il ouvrit finalement la bouche, mais Alex l’interrompit. Il avait peur de ce que pourrait lui répondre Jeremy :

- Heu.. J… Je vais me chercher de l’eau…

De ce pas, il s’en allait à la cuisine, et s’aspergeait le visage d’eau.

Dégoûté. Il était encore plus dégoûté… Pourquoi Jeremy lui faisait subir ça ? Il regrettait déjà ce qu’il avait pu faire…

Seiishi le rejoignait.

Celui-ci marmonnait des injures entre ses dents et tapait un bon coup dans le mur.

- Il m’énerve, il m’énerve, il m’énerve, il m’énerve…

Alex s’approchait de lui et le serra dans ces bras, lui déposant un baiser sur la joue.

- Je vais aller lui parler, il n’a pas à te mettre dans cet état, il va le regretter ! Annonça Alex.

Il quittait la cuisine tandis que Seiishi s’assit sur une chaise, la tête posée sur ses mains.

- Jerem ! Je t’interdis d’insinuer que je vais voir aill…
- Insinuer ? Tu trouves que c’est une insinuation ?

Jeremy lui avait bien cloué le bec, il ne savait plus quoi dire. Ce n’était pas une insinuation car c’était vrai.

Il changea de conversation :

- Je t’interdis de le martyriser ! Ignorez-vous, point barre !

Alexandre s’approchait de Jeremy et se mit à genoux pour être face à lui. Il soutenait son regard, jusqu’à ce que Jeremy sourit et finisse par dire :

- Tu es très beau quand tu t’énerves…

Alexandre perdit toute assurance, et baissait déjà les yeux.

- Tu.. Tu m’avais promis de ne plus me draguer…
- Non, je n’avais promis. J’ai dit que j’allais arrêter. Mais je n’ai rien promis, et je ne le promettrais jamais.

Alex mordait sa lèvre pour s’empêcher de pleurer. Jeremy, lui, se rasseyait et relevait de sa main le visage d’Alexandre.

- Je ne veux pas que tu pleures par ma faute.
- Alors arrête !

Alexandre se rendit compte qu’il avait crié en pleurant. Seiishi débarquait alors, et Jeremy retirait directement sa main.

Il ne l’aurait jamais retirée si Alexandre n’aurait pas pleuré. Mais là, il pleurait, car tout était confus dans sa tête, il ne savait pas quoi faire, il… Il ne savait pas qui choisir.

- Qu’est-ce que tu lui as fait ?!

Perdant patience, Jeremy se levait et criait à son tour :

- Ho toi la ferme, t’en mêle pas, c’est compris ?
- Je m’en mêle car ça me regarde, Alexandre est à moi et je ne veux pas qu’un salaud comme toi lui fasse du mal !
- Un salaud comme moi, hein ? Tu ne me connais même pas, le salaud ici c’est toi, et tu veux que je te dise pourquoi ? Parce que tu ne sais pas garder l’œil sur Alex, tu ne remarques pas qu’il est mal et tu ne sais pas quoi faire à part lui proposer de baiser ! Tu crois que c’est comme ça que ça marche, dans un couple ?! Je…

Alexandre, qui s’était relevé, l’interrompit :

- Tais-toi Jerem, et toi Seiishi vient avec moi, on attend Fab dans ma chambre.

Alex s’essuyait le visage d’une main et de l’autre, il prit celle du japonais.

Seiishi le suivait sans répliquer, lançant un regard menaçant à Jeremy, qui les regardait partir s’enfermer dans la chambre.

- T’es qu’un con ! Fulminait Jerem à l’intention de Seiishi.

Il faisait les cents pas dans l’appartement et finit par prendre son Gsm :

- Allô Yann ? Ouais, je voulais te dire qu’il a les cheveux noirs plus ou moins longs et les ongles verni de bleu, ok ? … Ouais, les vêtements noirs aussi. Bye.

Il raccrocha, et se passait une main dans les cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://megalomanarchyfic.over-blog.com
Inki Inochi
Romancière
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 26
Localisation : Fessier installé, plume entre les doigts !
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Deux pour un (YAOI) [Jadis "La vie au lycée"]   Ven 8 Juin - 12:42

Chapitre XXVI



Mais Jeremy avait appelé Yann sans savoir que Fabian était déjà rentré… Et qu’il avait tout entendu.

- Je suppose que le « il a les cheveux noirs plus ou moins longs et les ongles verni de bleu », c’est Seiishi.

Jeremy se retournait, croisant ainsi le regard de Fabian.

- Je ne vois pas de quoi tu veux parler ! Et maintenant que vous êtes là, on y va !

Jeremy se levait, enfilait juste son écharpe et patientait devant la porte.

- Jeremy, j’espère juste que tu ne vas pas faire de connerie..

L’interpellé ne répondit toujours rien et regardait le sol. Pour toute réponse, il dit :

- Ils sont dans la chambre d’ami. Je t’attends dehors.

Et Jeremy sortit sans un mot de plus.

Fabian, lui, se dépêchait d’aller tout rapporter aux deux amants. Bon, il était conscient que Jeremy était un ami à lui, mais il ne pouvait pas se voiler la face. La conversation qu’il a eut avec Yann ne lui présageait, oh non, rien de bon !

Fabian toquait.

- Entrez !

Il entra, et vit les deux tourtereaux l’un dans les bras de l’autre, couché sur le lit, à se faire des câlins et se gaver de baisers… Les voir ainsi lui réchauffait le cœur, il ne pouvait qu’être vigilant.

- Euh, les gars, avant d’y aller j’aimerais vous dire un truc… Enfin, juste à Alex.. En privé.

Seiishi, ayant compris le message, se leva et sortit de la pièce après leur avoir dit se grouiller, car il ne voulait pas rester avec l’Autre.

Une fois la porte refermée, Alexandre s’inquiéta :

- Qu’est-ce qu’il y a, Fab ? Tu t’es disputé avec Jeff ?
- Hein ? Oh, non, non, il est dehors… Avec Jerem’…
- Mh…
- C’est justement de lui que je veux te parler.
- Hein ?

Fabian s’assit à côté de son meilleur ami et s’expliquait, sans pour autant tout dévoiler, car il ne voulait pas qu’Alexandre voie Jeremy d’un mauvais œil :

- Je.. Te demanderais juste de ne pas quitter une minute Seiishi de la soirée, ok ? Donne-moi ta promesse.
- Euh attends Fab, pourquoi tu prends un air grave ? Et qu’est-ce que ça a avoir avec Jeremy ?
- Promets-le moi, c’est tout.
- Bah… ok je te le promets.

Fabian sourit, tout d’un coup il se sentait plus léger.

- Alors c’est ok, on peut y aller !

Alexandre n’avait pas vraiment tout suivi mais ne préférait pas poser de question.

Une fois dehors, il remarquait que Jeffrey, Seiishi et Jeremy étaient installés dans une voiture.

- Euh Fabian, elle est à qui la voiture ?
- A qui tu poses cette question, j’en sais rien !

A l’intérieure, Jeremy était au volant avec Fabian à côté de lui, et sur la banquette arrière étaient assis les trois autres.

- J’espère au moins que ce con sait conduire… Marmonna Seiishi.

Et comme Alex, Fab et Jeff le redoutaient, Jeremy se retournait et se défendit, car il n’était pas de nature à se laisser rabaisser :

- C’est pas moi qui a 17 ans, alors toi le bridé, tu la boucles !

Les deux rivaux allaient se sauter dessus, mais Fabien et Alexandre les retenaient de justesse, tandis que Jeffrey gueulait de peur :

- HELP ME JE VEUX PAS CREVER COMME CA !!


Cinq minutes plus tard, ils se calmèrent. Sur la route, Alexandre pensait… Qu’à Jeremy, en fait. Il se demandait, effectivement, quel âge il avait. En tout cas, il paraissait jeune, alors pas plus de 19 ans !

- Euh.. Jerem… Demanda Alex, pour briser le silence.
- Ouais ?

Seiishi répliquait encore :

- …On ne dit pas « ouais », mais « oui »…
Alexandre l’ignorait et continua, voulant absolument connaître l’âge de Jeremy.

- Tu as quel âge ?

Fabian hoquetait, Jeffrey ronflait et Seiishi essayait tant bien que mal de se contenir :

- Rah mais Alex, on s’en fout, il se la pète mais il doit avoir que 18 a…
- 21 ans.

Jeremy regardait la réaction d’Alex et Seiishi par le rétroviseur et riait envoyant Seiishi bouche bée, et Alexandre qui avait un grand sourire narquois sur le visage…

- Ca t’embauche un coin, hein Alex ?
- N’importe quoi ! S’interposait Seiishi.

Jeremy freinait brusquement :

- Tu t’appelles Alex ?!
- Ta gueule, je répond si j’ai envie !

Alexandre en avait vraiment marre. Il se redressa et haussa la voix :

- VOS GUEULES VOUS DEUX ! Toi Jerem t’as 21 ans, montre l’exemple ! Et toi Seiishi, joue pas dans son jeu ! Vous avez quelque chose à dire ?!

Satisfait, il se renfonçait dans son siège en râlant. Pour réponse, Jeremy redémarra la voiture et reprenait la route.


- Putain mais on arrive quand ?! Boudait Seiishi. Ca fait déjà une heure de route, je m’emmerde !
- On s’en fo.. Commença Jeremy, qui se reprit bien vite en repensant à ce qu’avait dit Alex. Il continua plus sérieusement : On arrive dans environ dix minutes.


Arrivé à destination, Jeffrey s’était endormi, mais Alexandre aussi. Les amants respectifs des deux amants réveillaient les deux dormeurs, tandis que Jeremy sortait rapidement.

Une fois tous prêt, Alexandre était merveilleusement étonné de l’endroit où ils se trouvaient.

Dans les bois, des arbres gigantesques recouvrant la pleine lune, de la musique, et du monde… Plein de monde. La plupart des filles se retrouvaient en sous vêtements. Il fût aussi à l’aise en constatant qu’il y avait aussi des homosexuels qui ne se cachaient pas. Seiishi devrait donc aussi être à l’aise !

- Hey Seiishi ! On va danser ?! J’ai soudainement la pêche, là ! Riait Alex.
- Danser ? Non merci ! Faudrait que je sois d’abord bourré !

Alexandre fit la moue et essayait tout même de le convaincre :

- Allez ! Personne ne nous regardera de toute façon, on est là pour s’amuser… S’il te plaît…
- Alexandre, respecte au moins mon choix, je n’aime pas danser en publique !
- Pfff… Fit Jeremy qui venait d’arriver. Moi je veux bien danser, Alex, j’adore ça !

Alex faillit accepter mais Seiishi le prit par la main directement :

- Non c’est bon j’ai changé d’avis !

Jeremy se moquait d’eux et s’éloignait, avec Jeffrey et Fabian.

- Putain j'aime pas la tectonique !

Alexandre riait et rectifia :

- Seiishi, c’pas de la tectonique, c’est du jump !
- Ouais bah pareil, c’est naze…

Ils s’enfoncèrent dans la grande foule. Alexandre commençait à bouger sur le rythme rapide de la musique. Il voyait que le japonais n’était pas à l’aise.

- Vas-y Seiishi, lâche-toi !
- Non… Je pense que je vais repartir…
- Ho allez ! Tu veux que j’attende que tu sois bourré pour danser avec toi ou quoi ?!
- Exactement ! Et je vais aller chercher de la bière pour ça ! T’en veux ?
- Mmh je t’attends…

Alors que Seiishi s’en allait, Alexandre fût directement collé par quelqu’un. Il se retourna et vit le sourire radieux de Jeremy.

- Ho Jerem, c’était toi..
- Bah oui ! Où est parti ton mec ?
- Chercher de la boisson.
- En attendant qu’il vienne, tu m’accordes cette danse ?

Alexandre hésitait.

- Je… Je sais pas, Jeremy, je crois pas que ce serait une bonne id…

Mais Jeremy ne l’écoutait pas se collait encore plus à lui. Il frottait son torse contre le dos d’Alexandre, qui se laissa totalement faire. Celui-ci posa sa tête sur l’épaule de Jeremy, qui en profita pour lui déposer de timides baisers sur le cou.

Alexandre porta ses mains à la nuque de Jeremy, qu’il caressa lentement.

Alex se tournait, pour faire face à Jeremy, et le regarder dans le blanc des yeux. Il frottait son bas-ventre à celui de Jeremy de façon provocatrice, et passait ses mains dans ses cheveux.

Jeremy, lui, profita de ce moment avec excellence. Il savait qu’il n’était pas indifférent aux yeux d’Alexandre, et il savait qu’il le possèderait un jour où l’autre.

- Alex.. Je connais un endroit tranquille…

Mais Alexandre ne répondit pas caressait maintenant de ses lèvres celle de Jeremy. Celui-ci entrouvrit la bouche, et Alexandre y pénétra sa langue sans hésiter. Ils échangèrent un doux baiser qui devint très vite insistant et torride.

- Non, Jerem… Je ne fais que danser avec toi..

Jeremy riait franchement et rétorqua d’une voix sensuelle :

- Tu appelles ça danser ? Tu m’allumes complètement, ce n’est pas bien, ça…
- Mmh.. C’est qui qui m’a collé en premier ?

Ils se turent et s’embrassèrent une nouvelle fois. Ils se lâchèrent un instant, Jeremy enlevant son haut.

Alexandre le dévorait des yeux de haut en bas et posa ses mains sur le corps imberbe.

L’envie était trop forte, il s’attaqua directement aux mamelons déjà durcit, mais à son étonnement Jeremy l’arrêta :

- Je croyais que tu voulais danser avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://megalomanarchyfic.over-blog.com
Larme
Romancière
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 25
Localisation : Bah... Ici !
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: Deux pour un (YAOI) [Jadis "La vie au lycée"]   Ven 8 Juin - 20:10

O_O

Mais... Et Seiishiiiiiiiii >.<
Il est ouuu ?


xD a quand la suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://graph-fics.forumactif.com
Inki Inochi
Romancière
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 26
Localisation : Fessier installé, plume entre les doigts !
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Deux pour un (YAOI) [Jadis "La vie au lycée"]   Lun 18 Juin - 0:50

Chapitre XXVII


- Non mais tu te fous de moi là ? C’est bon j’ai compris je me casse !

Alexandre sortait de cette foule remplie de camé pour essayer de rejoindre Seiishi. Mais cette main qui se voulait protectrice le retenait.

- Alex, tu m’as mal compris ! Je t’en pris, reste !

Alex se figea un moment et se retournait, le sourire aux lèvres. Mais il le perdit bien vite en voyant que Jeremy était plus que sérieux.

- Jerem, ça va pas ?
- Si, si. Tu comptais rejoindre Seiishi, n’est-ce pas ?

Alexandre hésita un moment à répondre… Et puis pourquoi mentir ?

- Oui…

Jeremy eut un rire nerveux et ironisa :

- Tu te fous vraiment de la gueule des gens hein ! Une fois c’est lui, une fois c’est moi ! Faut savoir, Alex, choisi !
- Evidemment que c’est lui que je choisis ! Je ne te connais que depuis peu de temps ! Je ne vois pas pourquoi je sortirais avec un mec qui veut que du cul ! Oh et puis merde t’as raison, je t’approchais plus !

Non mais ce con il croit vraiment qu’il m’apprend un truc ?! Je.. Je sais que je fais du mal à Seiishi… Mais.. Comme si lui il ne m’en avait pas fait, d’abord ! C’est qui qui m’a tabassé pour sa fierté ?! Lui bien sûr..

- Allez, Alex, reviens…

L’interpellé ne put s’en empêcher. Il s’arrêta, se retourna et enlaçait Jeremy. Celui-ci l’étreignit tout autant, et au plus grand étonnement d’Alexandre, Jeremy était tendre avec lui, très tendre.

- Tu m’as fait mal, Fini par dire Jeremy.
- Hein ?
- Oui… En disant que je veux que du cul…

Alexandre lâcha Jeremy et s’éloignait d’une distance raisonnable. Pourquoi il disait ça soudainement… ? Qu’est-ce que cela sous-entendait ?

- Je ne te comprends pas ce que tu veu…
- Resalut..

Cette voix, c’était celle de Seiishi. Il était revenu. Alexandre venait de se rendre compte que Jeremy était torse nu, devant lui. Torse nu. Devant lui. Torse nu…

- Tiens ta boisson. Alors il fout quoi à poils lui ? Se moqua-t-il en enlaçant Alexandre, qui restait muet comme une tombe.
- Je dansais et j’avais chaud.

Alexandre était surpris du ton qu’employait Jeremy. Même pas un petit ton d’ironie…

- Ho tu crains quand tu fais le gentil toutou, Jerem’ !

Alexandre commençait à constater l’état de Seiishi quand le japonais lui mordait la nuque et qu’il s’effondrait presque sur lui.

Jeremy riait de plus belle.

- Je crois qu’il est bourré…
- Hein ?! Impossible, il est allé nous cher…

Alexandre regardait la bouteille de Seiishi.

- Mais il ne l’a même pas vidée à moitié, comment veux-tu qu’il se saoule rien qu’avec ça ?!

Jeremy lâcha un « J’en sais rien » et s’en alla.

- Eh mais.. Où… Où tu vas… ? Questionna Alexandre.
- On n’est pas ensemble à ce que je sache, je fais ce que je veux, et je vais aller me tirer un coup, ça te va ?
- C’est pas la peine de répondre comme ça !

Mais Jeremy n’avait rien entendu, il était déjà parti.


- Hey Fab, Jeff… Vous avez vu Yann ?
- On t’a déjà dit de ne pas traîner avec lui ! Répliquait Fabian.
- Merci quand même !

Jeremy eut alors un sourire en voyant un grand type aux courts cheveux châtains, vêtu d’un sweet blanc et d’un bermuda noir. Celui-ci le regardait de ses yeux bleus pénétrants et s’avançait déjà vers lui.

- Yann, t’as foutu quoi dans sa bouteille ? Alex se pose des questions là…
- Moi j’ai rien fait ! Je l’ai dit à Matt qu’il s’encharge ! Et tu le connais, il n’a pas dit non…

Jeremy soupirait et se frottait le visage.

- Mais Yann ! Je t’ai justement demandé à toi pour ne pas lui demander à lui ! Et puis je t’avais demandé de le divertir, pas de le droguer, pour que j’aie un minimum de temps avec Alex !

Yann l’entourait de ses bras et le dirigeait vers les bois.

- Allez mon chéri, on va passer du bon temps et de toute façon, la drogue qu’a foutu Matt dans la bouteille à l’autre con, ça va vite passer !

Jeremy ne bronchait pas.

- Yann… Toi et moi c’est finit…
- Et alors, les fuckfriends, tu connais ?
- Je n’en suis pas un, je suis pas un jouet quand même !

Yann riait et lançait la bouteille vide qu’il avait bu à terre.

- Ose dire que tu n’aimes pas la sentir en toi…

Jeremy déglutit un peu. Malgré lui, Yann continuait son manège :

- Ose dire que tu n’aimes pas quand je t’enfonce mes doigts… Et que je te pénètre comme une bête… Vas-y Chaud Lapin, ose le dire…

Face à ses paroles crues, que Jeremy adorait malgré tout, il céda :

- Yann, arrête… Tu sais très bien ce que j’aime, et j’adore me faire enculer !

Yann se collait à Jeremy, qui lui se collait à l’arbre derrière lui.

- Alors.. Je suppose que si je t’enculais, là maintenant et tout de suite, ça ne te dérangerait pas ?

Jeremy riait et dit d’un ton d’ironie :

- Comme si mon avis t’intéressait ! Et puis là j’en ai envie alors vas-y !

Yann eut un sourire de victoire, et baissait déjà son ¾. Jeremy riait en voyant que son ex n’avait pas perdu ses habitudes :

- Tu mets toujours pas de sous vêtements ?!
- Hé non… Allez viens là !

Yann déshabillait le bas de Jeremy et posait ses mains sur les fesses de celui-ci, le soulevant sans aucune douceur.

- Mmmh.. Toujours aussi brutal mon grand Yann..
- Et aussi fort !

Sans qu’il ne s’y attende, Yann lui donna un coup de rein. Jeremy ne cria même pas, il avait tellement l’habitude avec lui, et la brutalité c’était son truc. Il gémissait déjà, cette sauvagerie ne pouvait que lui plaire…

Seule chose qui le dérangeait était l’écorce de ce foutu arbre qui lui faisait un mal de chien au dos !


- Ca va mieux Seiishi ?! S’inquiéta Alexandre, qui était au bord d’une rivière, loin de la musique et tout le reste.

Le japonais vomissait déjà depuis un long moment, et Alexandre commençait à être sûr que ce n’était pas du au fait qu’il se soit saoulé… Et puis il ne s’était même pas bourré, vu encore l’entièreté de la bouteille !

- Ouaiiis, ouaiis ça va… j’ai juste… Hyper mal au ventre… Je sens que.. oh nan…

L’asiatique se redressa une nouvelle fois et vomit encore.

- Ho Seiishi… Explique-moi au moins ce qui t’es arrivé !

Le japonais se redressait et regardait la bouteille.

- Un mec m’a donné cette bouteille..
- Un mec ? Dit moi comment est cet enfoiré !

Seiishi riait et tombait dans les bras d’Alexandre.

- Cheveux noirs… T-shirt orange… Pantacourt blanc…
- C’est tout ce dont tu t’en souviens ?

Le japonais, qui semblait vouloir dormir, fit un « oui » de la tête.

Alexandre prit le portable de l’asiatique et composait le numéro de Fabian, qu’il connaissait évidemment par cœur.

- Fabian ! Haa je pensais que t’allais pas répondre ! Tu peux venir à la rivière, derrière la scène des baffles ? Y a.. Quelqu’un a drogué Seiishi !

Cinq minutes plus tard, Jeffrey et Fabian surveillaient Seiishi qui dormait point ferme, tandis qu’Alexandre s’en était allé chercher le connard qui avait fait ça.

- Tu vois… Fit Jeffrey à Fabian.
- Quoi ?
- Bah on est résigné à prendre soin du mec qu’on déteste le plus !

Fabian riait et répondit calmement et simplement :

- Je fais ça avant tout pour Alexandre !


D’ailleurs, celui-ci avait changé d’objectif… Et cherchait maintenant Jeremy. Lui pourrait l’aider ! Car il se disait qu’il devait connaître plein de monde.. Bon, il s’avouait aussi qu’il voulait le revoir…

Nulle part. Il ne le trouva nulle part !

- Jamais là quand on a besoin de lui !!

Ho, mais…

Mais oui. Les bois. Mais vas-y pour chercher là-bas ! De plus il faisait noir, et ce n’est pas les pervers qui manquaient… Mais c’était pour Seiishi qu’il faisait ça.

Non mais, plus il y pensait, plus il se posait des questions…

- C’est vrai quoi… Se dit Alexandre à lui-même. Jeremy n’avait pas l’air étonné de l’état de Seiishi… Et d’ailleurs il en a rit… Je me demande si…

Mais avant toute conclusion, il resta figé en voyant Jeremy avec un autre mec. Ce mec c’était Yann… On ne pouvait pas tromper, vu les cris de Jeremy.

Mais pourquoi il avait si mal au cœur… ? Pourquoi son cœur bouillonnait de jalousie ? C’est vrai quoi… Jeremy avait raison, ils n’étaient pas ensemble. Et il lui avait bien dit qu’il allait se faire un coup. Lui, il ne pouvait rien dire.

Mais alors pourquoi Jeremy tentait-il de le séduire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://megalomanarchyfic.over-blog.com
Inki Inochi
Romancière
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 26
Localisation : Fessier installé, plume entre les doigts !
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Deux pour un (YAOI) [Jadis "La vie au lycée"]   Lun 18 Juin - 0:51

Chapitre XXVIII




- Oh tiens, un gars veut se joindre à nous…

Jeremy, en entendant ça, se retournait avec un sourire… Sourire qu’il perdit en voyant Alexandre, debout, le fixant avec un regard haineux. Celui-ci partit directement, rejoignant Fabian, Jeffrey et Seiishi.

Il ne fût même pas blessé que Jeremy ne le retienne pas, ce type était un salaud, le premier des salauds…

Seiishi avait raison, sur toute la ligne, depuis le début. Jeremy ne pensait qu’au cul. Et il était d’ailleurs tellement en manque qu’il était allé voir son ex. C’était pitoyable… Oui, il lui faisait vraiment pitié !

Finalement, Alexandre était content que Jeremy ait refusé ses avances un peu plus tôt. Si Jeremy était si tendre et gentil avec lui c’était pour qu’il se le fasse… Et si Alex aurait couché avec lui, il aurait tout perdu, pour une simple pulsion sexuelle…

C’est en voyant de loin Seiishi, qui s’était réveillé, qu’il sentit son cœur fondre, comme au premier jour.

Il courait vers le japonais et le prit dans ses bras, le serrant fort, très fort. Fabian et Jeffrey le regardèrent, un large sourire aux lèvres.

Seiishi ne comprit rien du tout, mais il l’étreignit tout autant. Alexandre lui pleurait des dizaines de « Pardonne-moi », « Je t’aime » à son oreille, en le caressant.

Jeffrey chuchota à son amant :

- Je crois qu’il a enfin comprit…
- Oui… mais maintenant c’est Jeremy qui va nous faire une dépression…
- Hein ?
- Ne le dis pas à Alex, sinon il va encore hésiter qui choisir… Mais… Jeremy est réellement amoureux de lui…

Jeffrey fit des yeux ronds.

- Il est incapable d’aimer !
- Si, Jeff’… Moi il m’a vraiment aimé au point de me partager avec toi… Et j’ai peur que ce qui nous est arrivé leur arrive.
- C’était du passé…

Alexandre aida Seiishi à se relever. Il était en pleure et l’asiatique n’y comprenait rien. Alex lui répondait simplement que c’était des larmes de joies parce qu’il s’était réveillé et qu’il allait mieux.

- Heu… Fab’.. Je veux m’en aller… Demandait Alex à voix basse.

Mais Fabian prit Alexandre par le bras et le tira jusqu’à un coin où on ne les entendrait pas.

- Je suis tellement con… Culpabilisa Alex, Tu te rends compte que.. J’ai failli tomber amoureux de.. Ce… Salaud… J’aime Seiishi comme un fou et comme un con j’ai.. oh putain…

Son meilleur ami le serrait dans ses bras, lui caressant les cheveux. Il savait absolument ce que Alexandre ressentait… Il l’avait lui-même vécu.

- Alex, je dois te dire un truc à propos de Jeremy…
- Non, ne me parle plus jamais de ce connard !
- … Et de moi et Jeff’.
- Hein ?

Fabian inspirait légèrement et raconta son monologue d’une traite :

- Je ne te l’ai jamais dit car j’en avais un peu honte mais auparavant, Jeremy est tombé raide dingue amoureux de moi alors que j’étais avec Jeff’. Et je suis tombé raide dingue amoureux de lui aussi. Ils se sont sacrifiés par amour alors qu’ils se détestaient et on est sorti à trois… J’étais aux anges, jusqu’à ce que Jeremy parte sans prévenir. Puis il est venu le matin où tu l’as vu. Et là, tu lui as apparemment… Tapé dans l’œil. Et je pense que Seiishi t’aimes énormément, et rien que pour toi, il aurait fait pareil que Jeffrey… Il t’aurait partagé.

Alexandre avait le bec cloué, complètement paralysé. Il avait bien entendu où… ? Ils étaient meilleurs amis et il ne lui avait jamais dit une chose pareille !

- Mais putain Fab !! Tu n’aurais pas pu me le dire ?!
- Alex, je t’ai dit que j’avais honte d’avoir en quelque sorte forcé Jeff’ ! Pas ma faute, je n’osais pas te le dire, j’ai essayé à plusieurs reprises !

Alexandre se prit la tête dans les mains et soupira. Dans quoi il a failli tomber…

- Non.. Non c’est rien Fab’ Excuse-moi… Viens, allons-nous en, je veux plus jamais revoir l’autre…
- Hm.. Parce que tu crois qu’il abandonnera ? Ne te fait pas d’illusion Alex, Seiishi le saura bien vite pour vous deux. Jeremy te collera et il te fer…
- Non. Je ne suis pas toi, moi j’imposerais ma décision.

Fabian sourit un moment. Lui aussi il s’était dit ça…

- D’accord, allons-y. On ne prévient pas Jerem’ alors ?
- Non. On rentrera en bus, ou en train, m’en fou, mais je veux pas rester ici…

Il s’approcha de Seiishi et voulut l’embrasser, mais celui-ci le repoussa gentiment.

- J’ai dégueulé alors… Attends d’être rentré mon cœur.

Alexandre ne laissa alors qu’un baiser sur ces lèvres. A quatre, ils se dirigèrent vers la sortie de la grande fête, qui n’avait été qu’une mauvaise idée. Seiishi avait la main d’Alex dans la sienne et sa tête posée sur son épaule.

- Qui connaît une station près d’ici ?
- Y a pas de station, juste le bus qui passe toutes les heures. Faut continuer tout droit et c’bon, on verra l’arrêt.

Jeffrey rit tout seul et sautait au cou de Fabian :

- Comment tu sais ça mon chéri ?!
- Moi j’ai pas dormi en venant ici vois-tu !

Alors qu’ils apercevaient enfin un arrêt, Seiishi questionnait :

- Hé, on peut me dire pourquoi on ne rentre pas avec l’autre imbécile ?

Il y avait eut un silence, assez gênant pour Alexandre, qui restait muet. Fabian ouvrit la bouche quand il comprit qu’aucun des deux autres ne parleraient :

- Il a voulu rester plus longtemps.
- Genre ça m’étonne pas du tout..
- Voilà le bus ! Cria Jeffrey en courant derrière ledit bus. Grouillez-vous je veux pas attendre une heuuuure, sauf si Fabian me laisse lui faire l’amour sur le sol froid !

Ils riaient tous en même temps, tout en courant derrière ce maudit bus jaune qui se décida enfin à s’arrêter.

Ils montèrent à l’intérieure en faisant un boucan de diable et se mirent au fond.

Alors que Jeffrey et Fabian ne se gênaient ni pour se tripoter, ni pour se rouler des pelles, Alex et Seiishi demeuraient muets. Alexandre ne voulait faire aucunes avances au japonais, celui-ci ne s’assumait pas encore…

Mais l’asiatique s’approchait de son visage et commençait à lui déposer des baisers sur la tempe, le lobe d’oreille, le cou… La joue… Les lèvres…

- Seiishi.. Tu…
- J’aurais voulu t’embrasser mais tu comprends pourquoi ce sera non… J’ai besoin d’une brosse à dent !!

Il rit en prenant le visage de Seiishi en main :

- Tu ne peux pas savoir à quel point je t’aime Seiishi… Je.. Je m’excuse pour tout ce qui a pu se passer avec Jeremy… Je ne veux plus que tu sois jaloux, car il.. il ne m’intéresse pas, il est immonde… Il ne vaut pas un bel asiatique comme toi !

Seiishi était surpris par le ton de son amant.

- Alex je rêve où t’es sur le point de pleurer ? S’inquiéta Seiishi en voyant les yeux embués d’Alex.
- Non.. Juste que… Je.. Je suis le premier des cons… Riait Alexandre, les larmes coulant sur ses joues.
- Ho allez hein ! Tu dis n’importe quoi ! T’es loin d’être le Queen des idiots !

Le japonais sécha les larmes de son petit copain et lui susurrait à l’oreille :

- Tu dors chez moi où je dors chez toi ?
- …
- Alors ?
- Tu.. Tu veux qu’on…
- Ouais !
- V.. Vraiment… ?
- Bien sûr !

Son attente portera ses fruits ! Seiishi avait l’air de s’assumer ! Alexandre, se fichant de l’odeur de la gueule de Seiishi, sauta à ses lèvres et l’embrassait à pleine bouche. L’asiatique le repoussait un peu, embarrassé.

- Aleeex.. C’est gênant pour moi de savoir que tu te forces.. Attends au moins !! Fit-il en rougissant.

Alexandre riait comme un gamin face à la bouille du japonais et l’entourait de ses bras tendrement, lui déposant un baiser sur la joue.

- D’accord mon amour, j’attends.

Le bus s’arrête une énième fois pour laisser monter et descendre les passagers. Alexandre prit peur en voyant monter une bande d’arabe, dont l’un le regardait déjà de travers en le voyant collé ainsi à Seiishi. Sans parler de Fabian et Jeffrey qui se sautaient carrément sur place…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://megalomanarchyfic.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux pour un (YAOI) [Jadis "La vie au lycée"]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux pour un (YAOI) [Jadis "La vie au lycée"]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Ma vie à deux pour le meilleur... ou pour le pire! [Missbean]
» une aiguille pour la bourse et deux pour la bouche
» Des conseils pour mon premier "reflex"................
» [REQUETE] Recherche logiciel pour connaitre temperature "telephon
» Défi "3 mots pour un dessin" (troisième)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Envies d'ailleurs :: Le coin des "écrivaillons" :: Fanfictions-
Sauter vers: